HYPERPIGMENTATION

HYPERPIGMENTATION

La couleur de la peau est donnée par plusieurs éléments, dont les plus importants sont les mélanines (pigments spécifiques pour la peau) et l’hémoglobine (pigment du sang).

L’avis de notre médecin

Questions / Réponses
  • La prise en charge des hyperpigmentations a toujours été considérée comme très difficile, quelle que soit leur cause. De nombreux agents topiques ont démontré une certaine efficacité mais le taux de succès varie selon les produits et selon la durée de traitement.
    Des soins anti-taches dermo-cosmétiques peuvent être utilisés pour atténuer les hyperpigmentations pour potentialiser les effets. Leur utilisation est sûre et une bonne efficacité est obtenue si le traitement s’inscrit dans la durée et qu’il est accompagné d’un comportement responsable limitant l’exposition solaire (avec des crèmes solaires), principal facteur déclenchant pour les hyperpigmentations.

  • Les peelings et la cryothérapie sont des méthodes éprouvées pour le traitement des taches pigmentées. Le peeling consiste à appliquer sur la peau une substance chimique, dans le but d’enlever les couches superficielles de la peau, éliminant ainsi les cellules contenant la mélanine. On obtient, de cette manière, un éclaircissement cutané sur l’ensemble de la zone traitée. Il existe une grande variété de produits disponibles qui permet d’adapter leur utilisation au résultat attendu. Le recours à un spécialiste est néanmoins nécessaire ; rappelons, en effet, que le peeling est un acte dont les suites à court terme sont souvent désagréables (de l’inconfort jusqu’à la douleur) et très affichantes (érythème, œdème, desquamation). Le peeling, surtout quand il cible des couches profondes de la peau, peut également être à l'origine de complications importantes.
    En dermatologie, la cryothérapie (traitement par le froid à base d’azote liquide) est couramment utilisée pour traiter les verrues mais elle est également efficace dans le traitement des lentigos.

  • Les lasers sont une option thérapeutique sûre et efficace pour le traitement de nombreuses imperfections cutanées à condition que le traitement soit réalisé par un dermatologue expert dans ces technologies. Les lentigines sont une indication de choix pour les lasers pigmentaires et les résultats sont généralement très satisfaisants. Par contre, l’utilisation des lasers dans le mélasma est controversée car des récidives sont fréquentes ; le traitement par laser peut même majorer l’hyperpigmentation.

HYPERPIGMENTATION

L’aspect plus ou moins foncé de la peau est apporté par la quantité et la distribution de la mélanine dans les couches cutanées superficielles. Il y a un degré de pigmentation « naturelle » réglé génétiquement, auquel se rajoutent le bronzage (hyperpigmentation induite par l’exposition solaire) et les troubles de la pigmentation (surplus – hyperpigmentation ; déficit –hypopigmentation). Selon leur extension, les troubles pigmentaires sont classifiés en général diffus ou localisés.



Excès de pigment ?


On classe sous le nom d’ « hyperpigmentation » un ensemble très disparate de troubles pigmentaires. La peau hyperpigmentée peut être due à des quantités excessives de mélanine dans les couches superficielles de la peau. Mais c’est également la répartition anormale de la mélanine qui fait apparaître ce qu’on appelle communément les taches pigmentaires.

Par leur aspect souvent disgracieux, les hyperpigmentations sont un motif fréquent de consultation dermatologique surtout si elles concernent les zones non-couvertes (le visage). Avant tout traitement, il est primordial d’établir l’origine exacte d’une tache pigmentaire.

Parmi les hyperpigmentations les plus fréquentes, on peut distinguer le mélasma et les lentigos.




Mélasma, affection pigmentaire affichante 



Le mélasma, aussi appelé « masque de grossesse », est une hypermélanose acquise généralement symétrique des zones photoexposées (surtout le visage mais aussi les bras et le cou). Par ailleurs, l’exposition solaire est un facteur majeur d’aggravation du mélasma. L’apparition du mélasma est directement liée aux variations hormonales se produisant lors de la prise de contraceptifs oraux ou durant la grossesse mais relève également d’une prédisposition génétique particulière. Ainsi, certaines populations et des personnes à peau foncée (phototype IV ou plus) sont plus fréquemment atteintes que des personnes de phototype clair.





Lentigines : vieillissement oui, mais surtout exposition solaire


Tout le monde connaît ces petites taches brunes qui apparaissent avec l'âge sur le visage, le cou et les mains. Ces « taches de vieillesse », appelées aussi lentigines ou lentigos solaires, sont la conséquence directe de l’exposition solaire et l’un des premiers signes du (photo)vieillissement de la peau. Les premiers lentigos surviennent habituellement vers la quarantaine et ils sont plus fréquents chez les personnes à peau claire. Sans danger pour la santé, il convient néanmoins de les surveiller, de les protéger de l’exposition solaire afin d’éviter leur transformation en lésion cancéreuse.
Jadis considéré comme un phénomène inéluctable lié à l’âge, il est maintenant possible d’éclaircir ces hyperpigmentations par différentes approches dermatologiques. La demande thérapeutique est forte car la présence de ces taches va à l’encontre d’un idéal de beauté qui recherche avant tout une uniformisation du teint.
Envoyer par e-mail
  • Des conseils de soins personnalisés
  • Offres spéciales & concours
  • Avis à propos de vos produits préférés

Chaque peau a des besoins très particulier,
trouvez votre rituel de soins Eau Thermale Avène.

Commencez maintenant
  • Produits recommandés pour résoudre vos problèmes de peau
  • L'accès à vos produits préférés et commentaires
  • Enregistrement de vos achats pour récompenser votre fidélité
Inscrivez-vous maintenant

Recherche en cours

Login required

You must log into your Avène account to save this information.


Login or create an account