Soleil et allergie

av_solaires_allergie_urticaire_1x1

Les symptômes de l’allergie au soleil

Comment savoir si vous faites une allergie au soleil ? C’est simple, après une exposition, c’est rouge et ça gratte. L’allergie au soleil (ou lucite, son nom médical) se manifeste par des rougeurs, une éruption de petits boutons ou papules rouges légèrement en relief ainsi que de sensations de démangeaisons aux endroits où votre peau a été exposée au soleil.   Le plus souvent, elle se localise donc sur des zones exposées telles que le décolleté, les épaules, les bras, le dos des mains et les pieds. Il existe plusieurs formes d’allergie au soleil.
 

La lucite estival bénigne

La lucite estivale bénigne, la forme la plus fréquente de réaction au soleil, atteint le plus souvent les jeunes femmes, principalement au niveau du décolleté mais aussi en tout autre endroit ayant été exposé, à l'exception notable du visage. Elle survient après la première ou la deuxième exposition solaire de la belle saison, vous gâche un peu la vie une semaine durant mais a l'avantage (si on peut parler d’avantage) de ne pas récidiver après les autres expositions solaires de la même saison, comme si une sorte d'accoutumance s'était créée. En revanche, elle se rappellera sans doute à votre bon souvenir chaque nouvel été.  

 

La lucite polymorphe

La lucite polymorphe est moins fréquente mais plus embêtante dans la mesure où elle atteint n'importe quel endroit ayant été exposé, y compris le visage, et qu'elle se manifeste après chaque exposition, que ce soit au début, au milieu ou à la fin de la belle saison. Elle aussi reviendra sans doute les années suivantes.

 

La photo-dermatose printanière juvénile

L’allergie au soleil touche aussi les enfants. La photo dermatose printanière juvénile notamment est une forme d’allergie solaire atteignant les oreilles des enfants et adolescents, plutôt garçons que filles, souvent lors d'un séjour à la montagne.

 

L’urticaire solaire

L’urticaire solaire, enfin, se déclenche dans les quelques minutes suivant l’exposition et disparaît spontanément à l’ombre au bout de quelques minutes ou quelques heures en fonction des patients. Il se traduit par l’apparition de plaques rouges épaisses et irritantes, semblables à des piqûres d’orties. 

 

 

  • <span class="ezstring-field">av_solaires_lucite_estival_4x5_2025x2880</span>
  • <span class="ezstring-field">av_solaires_lucite-polymorphe_4x5_2025x2880</span>
  • <span class="ezstring-field">av_solaires_urticaire-solaire_4x5_2025x2880</span>

Bienfaits et méfaits du soleil sur la peau

Comment soigner l’allergie au soleil ?

S’il existe des façons de soigner l’allergie au soleil, pour limiter les risques il faut d’abord limiter l’exposition au soleil.
Se protéger du soleil
Les traitements qui existent
Le traitement d'une lucite consiste avant tout à éviter de s'exposer au soleil, tant il est vrai qu'il ne peut y avoir de lucite sans soleil ! Il est donc essentiel de connaitre (et de respecter) les règles d’exposition au soleil et de protéger sa peau avec des vêtements, chapeaux, lunettes de soleil, et en choisissant la protection solaire adaptée à son type de peau
En plus de limiter l’exposition, on peut associer la prise de compléments alimentaires vendus en pharmacie, quelques semaines avant les premières expositions et pendant toute la durée de celles-ci. Mais si ces mesures simples ne sont pas suffisantes, le médecin pourra prescrire des médicaments comment les antipaludéens de synthèse à prendre pendant toutes vos vacances. Parfois même, des séances de PUVA-thérapie chez le dermatologue, au cours desquelles des doses faiblement croissantes d'UVA sont délivrées. 

CONSEIL D’AMI (ET D’EXPERT) 

A chaque nouvelle saison ensoleillée, on adopte les bons réflexes car aucun traitement ne pourra vous procurer de guérison définitive. Pas la peine de déprimer pour autant si vous êtes atteints d’allergie au soleil, vous n'êtes pas condamnés à rester à l'ombre pendant l'été ! Les bonnes habitudes envers le soleil se prennent rapidement et les traitements vous rendront bien service. 

 

Quel est le rôle des UVA et UVB dans l’allergie au soleil ?

Si les UVB sont à incriminer dans le bronzage et les coups de soleil, ce sont les UVA qui sont les coupables dans l’allergie au soleil. Il est donc important de trouver une crème solaire haute protection qui protège contre les deux types d’UV.

 

av_solaires_schema_allergie_uva_uvb_1x1 1 : Hypoderme ; 2 : Derme ; 3 : Epiderme ; 4 : UVA ; 5 : UVB

La lucite touche près de 10 % des adultes avec une nette préférence pour les femmes, qui représentent 90 % des victimes. Les personnes concernées sont des jeunes adultes pour la plupart, et ces manifestations peuvent survenir pendant quelques années et disparaitre complètement par la suite.

Existe-t-il d’autres causes de réactions solaires que la lucite ?

Absolument, les symptômes de la lucite estivale sont les mêmes que dans d’autres pathologies. A ne pas confondre avec une réaction provoquée par l’application d’un parfum ou autre produit photo-toxique sur la peau ou la prise d’un médicament photosensibilisant avant une exposition !

av_solaires_reaction_medicament_1x1
Dans la même gamme

NOS SOLUTIONS POUR PROTEGER L’AVENIR

Les soins Eau Thermale Avène conçus pour protéger la peau et respecter les océans

Fluide SPF 50+

Fluide SPF 50+

Protège

Best Seller
Spray SPF 50+

Spray SPF 50+

Protège