Masque de grossesse

Qu’est-ce que le masque de grossesse ?

Aussi appelé mélasma, le masque de grossesse touche presque exclusivement les femmes enceintes.

Les symptômes du masque de grossesse

Le masque de grossesse est une pathologie cutanée qui se manifeste par l’apparition de taches pigmentaires aux contours irréguliers sur le visage (sur le front, le nez, les pommettes ou le dessus de la lèvre), sur le cou ou sur le décolleté. Il apparaît chez certaines femmes enceintes après leur premier trimestre de grossesse et peut perdurer jusqu’aux six mois du bébé après l’accouchement.

 

av_solaires_taches-brunes_1x1

Les causes du mélasma

Le masque de grossesse est dû à une surproduction de mélanine, le pigment responsable de la couleur de l’épiderme, par les mélanocytes, les cellules spécialistes du bronzage qui se trouvent en état d’hyperfonctionnement. En effet le bouleversement hormonal engendré par la grossesse et l’augmentation du taux d'hormones, et plus particulièrement des œstrogènes, est responsable de cette production excessive de mélanine. Le type et le lieu d'exposition aux rayons du soleil jouent également un rôle dans son apparition. Sachez que même un très faible niveau d'ensoleillement suffit à faire apparaître un masque de grossesse. Des facteurs génétiques peuvent également intervenir dans l’apparition du masque de grossesse (phototype, antécédents familiaux etc.). 

av_solaires_melasma_femme_enceinte_1x1

Qui est concerné par le masque de grossesse ?

Contrairement à ce que son nom laisse penser, les femmes enceintes ne sont pas les seules à souffrir du masque de grossesse.

Les femmes enceintes, premières victimes du masque de grossesse.

En France, 5 % des femmes enceintes seraient touchées par le masque de grossesse, mais la prévalence varie fortement d’un pays à l’autre. Les femmes brunes à la peau mate sont généralement plus concernées par le masque de grossesse que les femmes à peau claire. C'est en effet le phototype de chacune, c'est-à-dire leur couleur de peau et de cheveux, qui détermine le risque d'en développer un. Les phototypes 4 et 5, les plus foncés, sont les plus concernés. 

 

Si l’on a déjà souffert d’un masque de grossesse pendant une grossesse, on reste vigilante et on pense à bien se protéger avec une crème solaire adaptée. En effet, les femmes concernées par le masque de grossesse ont un risque d'en avoir de nouveau lors d'une prochaine grossesse.

Les hommes aussi sont touchés.

Certains hommes peuvent également voir apparaître des taches brunes sur leur visage et qui s'apparentent à un masque de grossesse. On parle alors de mélasma ou de chloasma. Là encore, cela peut être dû à la prise d'un traitement œstrogénique, prescrit en cas d'un cancer de la prostate par exemple, ou favorisé par des expositions trop longues et trop fréquentes au soleil. 

 

av_solaires_masque-de-grossesse_homme_1x1

CONSEIL D’AMI (ET D’EXPERT) 

Comment prévenir le masque de grossesse ?

Comme avec les coups de soleil, la formule zéro risque = zéro exposition prévaut. Pour prévenir le masque de grossesse, il est essentiel de se protéger du soleil en évitant toute exposition, en portant un chapeau et en utilisant une protection solaire haute protection adaptée. 

av_votre-peau_cicatrisation_ameliorer-aspect_1x1

Les traitements contre les masques de grossesse

En générale, le mélasma disparaît après l’accouchement. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter un dermatologue qui vous prescrira des crèmes dépigmentantes à base d’hydroquinone. Il pourra éventuellement aussi procéder à un peeling dépigmentant, c’est-à-dire un masque composé de principes actifs qui aident à combattre les troubles de pigmentation de la peau.

 

Dans la même gamme

NOS SOLUTIONS POUR PROTEGER L’AVENIR

Les soins Eau Thermale Avène conçus pour protéger la peau et respecter les océans